Dernières actualités

Prélèvements sociaux

le 03/11/2013

Le gouvernement a décidé de modifier, dès le 26 septembre 2013, le calcul des...

En savoir plus

Compétition de Golf à Savenay

le 29/09/2013

Le cabinet CPA a organise et sponsorise sa seconde compétition de golf à...

En savoir plus

Compagnies

SMATIS

Spécialistes de la mutuelle santé auprès des partculiers, des professionnels...

Découvrir cette compagnie

Epargne salariale

Le PEE

Le Plan d'Epargne Entreprise (PEE) est un dispositif facultatif qui permet au salarié d'augmenter ses revenus par la constitution, avec l'aide de l'entreprise, d'un portefeuille de valeurs mobilières.

 

Lorsqu'une entreprise établit un PEE, tout salarié qui souhaite adhérer au plan peut en bénéficier.


Les sommes épargnées sur le PEE, sont bloquées pendant une durée minimale de 5 ans (sauf cas de déblocage anticipé autorisé).


Les salariés peuvent verser sur le PEE les sommes qu'ils reçoivent au titre de l'intéressement et/ou de la participation.

 

Ils déterminent volontairement le montant des versements (plafonnés à 25% de la rémunération annuelle brute) et leur périodicité.


L'entreprise peut verser pour chaque salarié en activité une somme non fondée sur des critères de performance individuelle : c'est ce qu'on appelle l'abondement.

Le montant maximum de l'abondement est de 2.909,76 € par salarié en 2012.



LE PEI


Le Plan d'Epargne Interentreprises (PEI), permet de constituer un plan d'épargne d'entreprise (PEE) commun à plusieurs entreprises.


Il fonctionne dans les mêmes conditions que le PEE.



Le PERCO

Le Plan d'Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO) permet au salarié de se constituer une épargne, accessible au moment de la retraite sous forme de rente ou, si l'accord collectif le prévoit, sous forme de capital.


Il ne peut être créé que si les salariés ont la possibilité d'opter pour un plan de durée plus courte, par le biais d'un PEE ou un PEI.


Le PERCO est ouvert à tout salarié (également aux chefs d'entreprises ou dirigeants).


Les sommes versées par l'employeur (l'abondement) sont exonérées d'impôt sur le revenu, contrairement aux sommes versées volontairement par le salarié.

Le montant maximum de l'abondement est de 5 819,52 € par salarié en 2012.

 

Réalisé par Kagency, agence web à Nantes